L'AMOUR par Osho

Qu’est-ce que l’amour ?

C’est une profonde nécessité d’être un avec le tout, une profonde nécessité de dissoudre dans l’unité le toi et le moi. L’amour est ainsi parce que nous sommes séparés de notre propre source. De cette séparation naît le désir de retourner au Tout et de s’unifier avec Lui.

Ton ego est devenu une barrière entre toi et ta terre : le Tout. 



L’homme s’asphyxie, il ne peut plus respirer, il a perdu ses racines. 
Il n’est plus alimenté. 
L’amour est un désir de nutrition ; l’amour c’est s’enraciner dans l’existence.



L’amour, a de la valeur en soi : il n’a pas de propos, il n’a pas de finalité.

 Il a une immense signification ; une grande joie ; une extase en lui même, mais ce ne sont pas des finalités. 

L’amour n’est pas une affaire où importeraient les objectifs, les buts. Il y a toujours une certaine folie dans l’amour . . .



L’amour est sans raison aucune. 
La seule chose que tu peux dire c’est : je ne sais pas ! Tout ce que je sais c’est qu’aimer c’est expérimenter l’espace le plus beau en soi-même. 

Mais ce n’est pas un objectif. Cet espace n’est pas mental. 
Cet espace ne peut être converti en confort. 

Cet espace est comme un bouton de rose avec une goutte de rosée posée dessus, brillante comme une perle. Et avec la première brise du matin au soleil, ce bouton de rose est en train de danser. 
L’amour c’est la danse de ta vie

. L’amour c’est la rencontre, la rencontre orgasmique de la vie et de la mort . . .



Pour l’atteindre, il y a quatre pas à mémoriser.



Le premier : être ici et maintenant, parce que l’amour n’est possible qu’ici et maintenant. Tu ne peux pas aimer dans le passé.



Le second pas vers l’amour c’est : apprends à transformer tes venins … en miel ...



Le troisième pas vers l’amour c’est de partager tes éléments positifs, partager ta vie, partager tout ce que tu peux avoir.
 Tout ce que tu as de beau, ne le cache pas

.

Et le quatrième : ne sois rien.


Quand tu commences à penser que tu es quelqu’un, tu t’immobilises, tu te figes.

 Alors l’amour ne coule plus.

 L’amour ne s’écoule que de quelqu’un qui n’est personne. 


L’amour réside dans le rien.

 Quand tu es vide, il y a de l’amour. Quand tu es plein d’ego, l’amour disparaît.

 L’amour et l’ego ne peuvent converger.



Il est très facile d’aimer les gens dans l’abstrait, le vrai problème surgit dans le concret.

 Et souviens-toi, si tu n’aimes pas les êtres humains concrets, les êtres humains réels, tout ton amour pour les arbres et les oiseaux est faux, pur bavardage.



L’amour est une fleur très fragile.
 Il doit être protégé, il doit être renforcé, il doit être arrosé ;

 alors seulement il grandit.

Paroles d'Osho 
tirées du livre « Vie, Amour, Rires » :