Acceptez de vous aimer pleinement...

Publié le par ANNE

Acceptez de vous aimer pleinement...

VOEUX DES MAÎTRES DU 4 JANVIER 2015

Canalisé par Opaline

 

C'est une joie pour nous de nous connecter à toutes vos Divinités harmonisées, réunies avec vos consciences. C’est une très belle offrande que vous faites à nos Plans. Nous sommes heureux de joindre notre Lumière, de les fondre avec les vôtres.

Maintenant, vous le savez de mieux en mieux, il n’y a pas nos plans avec notre avancée et vous juste en dessous. Nous sommes des co-créateurs, tous ensembles. Alors, nourrissez cette conscience et respirez à partir de là, dilatez-vous, aimez avec toutes les capacités que vous avez développées jusqu’à aujourd’hui. Oui, nous sommes en mesure d’accueillir cet Amour et vous, vous êtes en mesure de le faire grandir. Oui, vous nourrissez de plus en plus cette conscience de votre Divinité. Mais nous vous invitons encore à unifier, à transformer la personna, pour en quelque sorte retrouver de l’énergie transformée, élevée et, laisser le gouvernail de votre vie, à votre Divinité.

 

Laissez-vous aimer, laissez-vous inspirer, impulser, par qui vous êtes réellement.

 

Votre travail, si on peut dire, votre œuvre, c’est de vous aimer tout d’abord, reconnaître qui vous êtes, reconnaître et reconnecter à la Source de laquelle vous venez. Oui, acceptez de vous aimer pleinement, dans la vie de chaque jour. Cela implique d’écouter à chaque instant ce qui est juste pour vous, ce que vous pouvez vous demander, ce que vous pouvez reconnaître comme la mesure juste, ni trop, ni trop peu.

Quand vous êtes limité, fatigué, vous avez droit au repos, à une écoute plus juste, au respect de vous-même. Vous avez droit de dire NON, pour dire des OUI plus pléniers, plus sincères, plus justes, en fonction de là où vous en êtes. Vous savez bien que votre Conscience est toujours requise pour déceler le juste pour vous, à chaque instant, qui n’est pas celui du voisin, c’est le vôtre. Alors faites-nous cadeau des tentations de comparaison, de jugement, de découragement. Ce sont des impasses, vous le savez maintenant, vous l’avez souvent expérimenté. Il est vrai que vous êtes de plus en plus vigilants par rapport à ces atavismes qui peuvent encore vous guetter à certains moments.

Alors apprenez à recevoir, à recevoir tout l’Amour qui vous est offert gratuitement, vous le savez, la Source est intarissable et vous l’avez souvent expérimenté dans vos vies. Alors, dilatez de plus en plus votre cœur, les autorisations que vous vous donnez d’exprimer l’Amour que vous êtes, la Lumière que vous êtes. Soyez nourris au passage, et joyeux de cette libre circulation de recevoir et de donner. Faut-il vous le rappeler, le détailler ? Au début de vos vies, vous avez été beaucoup formatés pour aimer les autres, s’oublier, aimer les autres. Mais était-ce véritablement de l’Amour ? Ou du conditionnement ou un surpassement de soi ? Une négation de soi. Alors, maintenant, vous le savez, pour la plupart qui êtes ici, il est vital, essentiel de vous connecter à votre essence, votre essence de cœur, de votre capacité d’aimer, celle que vous avez développée jusque-là parce ce que, peu à peu, vous avez pris conscience de qui vous êtes et vous vous êtes donné vie dans cette générosité, cette reconnaissance juste et vous avez laissé une place de plus en plus importante à votre divinité.

Mettez-vous tout simplement à l’écoute de celle-ci et laissez-la prendre les rênes de votre vie. C’est une proposition reposante après tout. Elle demande bien sûr la vigilance. Mais c’est une opportunité de reposer le mental, de le reléguer à sa juste place. Vous aurez compris que c’est dans le cœur que vous pouvez trouver les trésors d’Amour auxquels vous aspirez et ceux que vous pouvez offrir en ces temps des présents. C’est vrai, temps des présents et temps, parfois sur votre terre, bousculé, chahuté. Oui, le meilleur, vous le décèlerez, vous en prendrez soin, dans votre cœur. Vous trouverez l’éclairage qui est juste pour vous, qui vous permet de maturer affectivement et de prendre, mettre en œuvre les décisions justes.

 

Notre Amour coule vers vous, en vous, à chaque instant.

Prenez la mesure de cette offrande, de ce cadeau perpétuellement renouvelé.

Laissez-vous aimer.

Vous avez souvent soupiré, peiné après, justement, ce sentiment d’être aimé, d’être respecté, d’être écouté, d’être important pour quelqu’un, d’être considéré et reconnu à sa juste place. Cet Amour, vous pouvez aujourd’hui, vous êtes en mesure de vous le donner à vous-même.

Alors, soyez généreux avec vous, nourrissez-vous à la Source, reprenez, attribuez-vous, accordez-vous la part qui vous revient, qui vous est accordée de tout temps. Osez vous l’offrir, osez vous rassasier de cet Amour, vous structurer et enfin arriver à une rectitude, à un vis-à-vis avec l’autre, quel qu’il soit. Vous êtes dans votre dignité et vous pouvez être de cœur à cœur au-delà des incompréhensions, des négations, que sais-je encore. Quand vous êtes centré dans votre cœur, la voie se dégage, votre cœur se dilate et vous pouvez accueillir tant et tant de possibles que vous contenez à l’intérieur, avec lesquels, peu à peu, vous pouvez faire connaissance. Enfin vous découvrez qui vous êtes. Vous nourrissez ce contact et vous pouvez découvrir enfin de nouvelles qualités, de nouveaux paysages. Votre chemin de vie prend une autre saveur, un autre intérêt.

Oui, vous reprenez goût à la Vie, à la vraie Vie.

 

Enfants d’Amour, Enfants de Lumière, vous êtes ces Êtres déjà développés dans ces qualités, dans cette Essence, mais vous pouvez encore grandir, encore faire le chemin initiatique qu’est la Vie sur la Terre et auquel vous êtes invité. Soyez convaincu que quel que soit ce que vous vivez, vous êtes aimés, infiniment aimés de nos plans, accompagnés à chaque instant. Il suffit d’un appel de votre part, d’un clin d’œil pourrions-nous dire, pour que nous soyons immédiatement à votre service. Si vous ne demandez pas, nous ne pouvons rien vous offrir. Nous respectons votre liberté.

On parlait de libre-arbitre récemment, mais libre-arbitre n’est pas ce que vous revendiquez parfois. Il est en relation exactement avec le développement de votre Conscience, de votre structuration, maturité et c’est ça qui va colorer votre vie et qui va vous donner des impulsions différentes d’une personne à une autre. Plutôt que vous comparer, vous déprécier, accueillez la différence des autres et regardez qu’ensemble, vous pouvez constituer une immense mosaïque multicolore, chacun à sa place.

S’il ne prend pas sa place, il y a un trou, il y a un manque. Est-ce ça que vous voulez ?

 

Vous êtes invités au Grand Œuvre collectif. Mais le Grand Œuvre collectif ne peut prendre vie, prendre forme que si vous-mêmes, vous êtes en contact avec vous, en tranquillité, harmonisés, ouverts à la différence des autres. Oui, c’est difficile pour vous, encore aujourd’hui, de soupçonner ce que sont... soupçonner peut-être... mais réaliser ce que sont nos plans, ce que sont toutes vos dimensions, encore aujourd’hui. Mais laissez votre cœur s’ouvrir peu à peu, s’exercer, je dirais, dans votre vie quotidienne, pratique. Oui, découvrant et vous appuyant sur les nouveaux possibles qui sont en vous. Vous allez découvrir de nouveaux paysages, établir de nouvelles relations et œuvrer avec toute la bonne volonté, la capacité des Enfants de la Terre en mouvement, en retour vers la Source, vers leur Père.

 

Enfants d’Amour, nous avons Joie à vous redire combien nous vous aimons, combien nous sommes prêts à vous accompagner, à vous servir, à vous reconnaître, momentanément à vous soulager de certains fardeaux quand vous nous le demandez.

 

Oui, Enfants d’Amour, nous vous aimons, nous vous accueillons. De tout notre cœur, nous vous accueillons. Nous vous tendons la main, la saisirez-vous ? C’est une invitation.

Nous vous bénissons. Nous vous aimons. Encore, nous vous bénissons et vous remercions.

 

 Vous pouvez faire circuler ce texte en gardant les lignes suivantes . Merci

Message canalisé par Opaline - messagesessentiels.over-blog.com

Publié dans AUTRES CHANNELS

Commenter cet article